CENTRE DE SECOURS.

En 1939, la guerre s’annonce et la commune de ROQUEVAIRE présidait par le Maire monsieur Félix Tremellat,

attire l’attention de son conseil municipal sur l’utilité de la formation d’un corps de sapeurs-pompiers dans la commune.

Le Conseil municipal vote la formation d’un corps de sapeurs-pompiers.

 

 

Considérant que la commune dont la population est de 2604 habitants, répartie dans trois hameaux Pont de Joux, Lascours et Pont de l’Étoile.

Il comprendra un effectif de 7 hommes conformément au décret du 13 août 1925. La commune s’engage à subvenir aux dépenses pendant une

période minimum de 15 ans.

 

La ville possède déjà une pompe à incendie et du matériel nécessaire.

Que les Sapeurs-pompiers jouiront des avantages et indemnités ci-après :

 

En cas d’incendie :

Le sous-officier 7fr50 de l’heure

Sapeurs 6fr50 de l’heure

 

Pour les exercices :

Le sous-officier 6fr de l’heure

Les Sapeurs 5fr de l’heure

 

Les employés Municipaux faisant partie du groupe ne seront indemnisé qu’en cas de service de nuit.

 

En exécution de l’article 10 du décret du 13 aout 1925, nommé pour faire partie de la commission chargée d’examiner les demandes d’admission

dans le corps et d’arrêter définitivement les cent…

 

Messieurs ; Michel Louis et Berger Joseph tous deux Conseillers Municipaux.

 

C’est par l’arrêté préfectoral du 11 janvier 1927 et par la délibération du conseil d’administration du 25 mars 1939, que le centre de secours de ROQUEVAIRE prend officiellement ses fonctions.

Il est composé de Joseph Martinat, adjudant chef de corps, des sapeurs,

Boisserand Gaston, Long Rosius, Long Louis, Décugis Jean, Jouve Paul et Roux Roger.

Ces sapeurs étaient chauffeurs, mécanicien, serrurier, plâtrier.

 

 

Boisserand

Gaston

Décugis

Jean

Long

Louis

Long

Rosius

Martinat

Joseph

Roux

Roger

Jouve

Paul

 

Messieurs: Négrel Charles, Long Louis, Vernis Joseph et Vilhet Hippolyte, tous domiciliés à ROQUEVAIRE,

sont nommés pour faire partie de la commission chargée d’examiner les demandes d’admission dans le corps,

sont nommés délégués de l’Administration Préfectorale,

pour faire partie de la Commission  prévue à l’article 10, alinéas 1, 2 et 3 du décret du 13 aout 1925

et chargés de prononcer l’admission des postulants à l’emploie de sapeurs-pompiers au corps de ROQUEVAIRE.

 

En 75 ans, le corps de ROQUEVAIRE a utilisé  400 sapeurs-pompiers environs dont 6 chefs de centre ce qui prouve la durée de l’implication des soldats du feu.