Napoléon 1er

 

 

Qui se souvient que Napoléon 1er, ou plutôt Bonaparte vint à ROQUEVAIRE et qu’il faillit y mourir ?

L’Empereur couronné le 2 décembre 1804 avait-il lui-même en tête cet incident qui aurait pu modifier le cours de l’histoire.

 

 

La nuit d’un certain 8 mai, le général Bonaparte accompagné de Joséphine se rendait à Toulon pour embarquer avec son armée pour

la fameuse campagne d’Egypte. Il avait alors soigneusement évité Marseille, réputée avoir gardé de fortes sympathies royalistes.

Il avait préféré l’itinéraire venant d’Aix-en-Provence et passant par Roquevaire, la Route Royale 96 offrait un accès plus direct à Toulon.

 

La berline roulait à bonne allure quand, soudain, à la hauteur de Pont de Joux, elle fut stoppée par une branche d’arbre qui endommagea le haut de la diligence. L’équipage descendit choqué pour inspecter le véhicule, il y avait plus de peur que de mal. Il ne restait plus qu’à réparer un peu plus loin à Roquevaire dont la réputation de relais était bien établie. L’incident serait banal si les passagers n’avaient alors réalisé que, sans cet incident,

ils auraient pu périr. En effet, quelques mètres plus loin, le pont du Merlançon s’était écroulé la veille. La diligence aurait été précipitée dans le trou

et fracassée sous le choc…

 

Il est surprenant qu’un général de cette importance ait été ainsi exposé mais il semble que le changement d’itinéraire, fait dans l’urgence, soit la cause

de cette imprévision. Quoiqu’il en soit, Bonaparte et Joséphine gagnèrent ROQUEVAIRE pour changer de voiture et continuer leur voyage.

Pendant leurs brefs séjours ils séjournèrent dans un immeuble encore existant situé sur la place de l’ancien Hôtel de Ville.

 

Nous sommes le 8 mai 1798.